Questions fréquentes

Accueil/Produits/Questions fréquentes

Voici quelques informations sur les légumes à semer et à planter dans une serre non chauffée:

Mi-janvier:
Carottes hâtives, mâche, épinard, poireau d’été, cresson alénois, petit pois et pois mange-tout, fève maraîchère hâtive

Février:
Petit pois et pois mange-tout, radis, cerfeuil, feuilles de navet (quesse), carottes hâtives, chou pointu hâtif, chou-fleur hâtif, brocoli hâtif, laitue iceberg, laitue à couper, laitue romaine, laitue pommée, mâche, céleri vert, céleri-rave, céleri, cresson alénois, chou rouge, chou de Milan, chou de Bruxelles, carottes, ciboule, panais, artichaut

Mars:
Mâche, laitue romaine, laitue iceberg, laitue pommée de printemps, persil, cerfeuil, oseille, cresson alénois, roquette, chou blanc et chou rouge d’automne, chou-rave, carottes hâtives, ail, scarole, pommes de terre primeur, poireau d’automne hâtif

À semer en avril:
Laitue pommée de printemps, betterave rouge, chicorée de Trévise, laitue iceberg, chou-rave, haricot vert primeur, bette, pourpier, épinard de la Nouvelle-Zélande, céleri-rave, céleri vert, céleri, poireau d’automne tardif, maïs doux, poireau d’automne tardif, fenouil, chicorée scarole, haricots

À planter en avril:
Cornichons, concombres, melons, tomates, aubergines, courgette, potiron

À semer en mai:
Haricot vert, chou-fleur d’été, brocoli, cornichons, concombres, chou chinois, melons, chou vert, potirons, courgette

À planter en mai:
Cornichons, concombres, melons, tomates, aubergines, poivron, courgette

À planter en juin:
Cornichons, concombres, melons, tomates, aubergines, poivron, courgette

À semer en juillet:
Céleri à couper

À planter en juillet:
Cornichons, concombres, melons, tomates, aubergines, poivron, pak choï, courgette

À semer en août:
Pourpier, pourpier d’hiver, persil

À semer en septembre:
Pourpier d’hiver, mâche, cerfeuil, chou-fleur primeur

À semer en octobre:
Mâche, épinard, chou-fleur primeur, cerfeuil

À planter en octobre:
Planter la laitue et la scarole avec la motte dans la serre pour en allonger la conservation

À semer en novembre:
Épinard

À planter en novembre:
Repiquer le chou-fleur primeur

À semer en décembre:
Épinard

À planter en décembre:
Raisin de serre

Par ailleurs, il est aussi tout à fait possible de cultiver des fruits en serre. En général, ils y mûrissent plus vite et y sont mieux protégés de la voracité des oiseaux. Songeons par exemple aux fraises, aux kiwis, aux pêches, au raisin, voire aux passiflores (comestibles), aux figues (parfois jusqu’à deux récoltes par an)…
Toutefois, ces fruits exigent en général que la serre soit chauffée de décembre à avril.

Le délai de livraison sera de 3 à 4 mois.

Nos serres s’inspirent d’authentiques serres horticoles. Donc, elles se prêtent évidemment à cet usage.

A l’intersaison, on peut aussi ranger des meubles de jardin dans sa serre pour y profiter des premiers ou des derniers rayons de soleil.

Mais ce ne sont pas des vérandas. Les vitres sont posées les unes sur les autres, ce qui fait que de l’humidité peut toujours y pénétrer.

Les serres posées sur un muret mi-hauteur nécessitent des fondations.

Large de 40 cm et profond de 60 cm, ce socle sera centré sur le milieu des murets à maçonner.

Nous tenons à votre disposition des plans détaillés de ces fondations.

Pour les serres dont le vitrage descend jusqu’au sol, il suffit de placer une pierre de seuil dans du sable stabilisé.

Du verre clair d’une épaisseur de 3 mm.

Ce type de verre procure les avantages suivants:

  • Il laisse passer environ 90 % de la lumière disponible et retient la lumière UV.
  • Il n’y a pas d’humidité qui dégoutte, la condensation s’écoule vers le bas du vitrage.
  • Ce verre ne vieillit pas. Il possède une excellente résistance aux rayures, à la corrosion, aux agents atmosphériques et chimiques, aux produits d’entretien et aux pluies acides.

L’acier galvanisé offre une résistance nettement plus grande à la corrosion (rouille) que l’acier peint traditionnel.

Mais l’acier galvanisé peut aussi se corroder. Pour obtenir une protection prolongée du support, il faut dès lors le parachever en l’enduisant d’une couche d’accrochage antirouille pour acier galvanisé (avant la pose).

Pour cela, le mieux est de suivre les consignes du fabricant qui figurent sur l’emballage.

Après la pose du vitrage et le séchage du mastic, on peut appliquer 2 couches de finition de la couleur voulue.

Les éléments de la serre se composent de profilés d’acier soudés qui ont été galvanisés à chaud.

La galvanisation à chaud est le meilleur procédé pour conserver l’acier et le protéger de la rouille.

Le masticage est une finition artisanale.

Autrefois, le mastic dit de vitrier était fabriqué avec de la poudre de craie et de l’huile de lin.

On s’en servait couramment pour boucher ou calfeutrer les trous et les fissures dans la boiserie et pour sceller les vitres dans les feuillures.

Le mastic avec lequel nous travaillons, est une pâte à base d’huile de lin, de résine synthétique et de charges.

C’est une pâte pétrissable qui s’applique à la spatule ou au couteau à mastic ou à enduire, en partie sur la rive du verre et en partie sur le châssis métallique.

Les supports doivent être propres, secs, exempts de poussière et de graisse, et ils doivent avoir été traités au préalable avec un primaire.

Pour appliquer le mastic, il faut qu’il fasse sec et au moins 15 °C.

On peut peindre le mastic 3 à 8 semaines après l’avoir appliqué (23 °C/HR de 55 %).

Avec cette méthode, vous aurez vraiment une serre authentique, comme celles que l’on aménageait jadis.

Il est important de toujours suivre les consignes d’utilisation mentionnées sur l’emballage.

Le mastic sèche par oxydation, c’est-à-dire en absorbant de l’oxygène.

On doit toujours attendre qu’il ait durci pour le peindre.

Son temps de durcissement dépend de son type et est indiqué par le fabricant sur l’emballage.

On ne peut jamais diluer un mastic avec de l’huile de lin, de la térébenthine ou un produit analogue pour le rendre plus facile à mettre en œuvre. Sinon, on déséquilibre sa composition.

Pour en améliorer l’ouvrabilité, on peut l’entreposer dans une pièce chauffée quelque temps avant de l’utiliser.

A la fin de l’été ou de l’automne.

Faites-le avant les grands froids ET par temps sec. Ainsi, vous pourrez sortir d’éventuelles plantes individuelles.

Une serre vitrée réclame très peu d’entretien.

On peut en contrôler l’armature métallique tous les ans pour repérer les éventuels dégâts dus à la rouille.

Un nettoyage annuel est dans l’ensemble amplement suffisant.

Les vitres brisées doivent être remplacées le plus vite possible.

Lavez les faces interne et externe des vitres pour assurer une diffusion parfaite de la lumière et une clarté idéale.

Si les vitres sont très sales, on peut utiliser un peu d’eau de Javel (maxi 1 l/10 l d’eau). Ensuite, rincez SOIGNEUSEMENT à l’eau claire!

Nettoyez et désinfectez les établis et les étagères pour éviter les maladies et les parasites.

Pour pouvoir profiter de façon optimale de votre jardin couvert, il est préférable de tenir compte des points suivants:

  • Choisissez un endroit ensoleillé:
    Une solution optimale consiste à orienter sa serre au sud-ouest, façade avant (celle avec la porte) vers le sud. En plaçant les grands côtés de la serre (= plus grande surface vitrée) pour qu’ils donnent à l’est et à l’ouest, on assurera un réchauffement et un refroidissement plus uniformes de la serre.
  • Accès aisé depuis votre maison:
    Si votre serre est aisément accessible de votre maison, vous vous en servirez beaucoup plus.

Il faut naturellement tenir compte de la place disponible, mais il vaut mieux que votre serre ne soit pas beaucoup plus petite que nos modèles standards.

Beaucoup de gens commettent l’erreur d’acquérir une serre trop exiguë. Ce n’est qu’après avoir acheté votre serre que vous en découvrirez les possibilités infinies.

Le vitrage se pose à recouvrement de ± 3 cm, au moyen de crochets en cuivre larges de 8 mm et épais de 0,5 mm.

Les châssis sont jointoyés avec un mastic à l’huile de lin. C’est une pâte que l’on applique à la spatule ou au couteau à enduire ou à mastic.

C’est la finition artisanale. Autrefois, on l’utilisait couramment pour poser les vitres dans les feuillures à verre.

Un travail à la carte est possible d’après les modèles standards. Nous concevons votre serre entièrement sur mesure.

Toutes les pièces sont dessinées en 3D et nous procédons à leur assemblage virtuel pour nous assurer que le montage se déroulera sans problèmes.

Oui, certainement.

Chaque serre s’accompagne d’un plan de montage détaillé.

Vous pouvez trouver plus d’information ici.

Oui, c’est possible sur rendez-vous.

Mais, si vous préférez vous épargner cette peine, nous pouvons également vous livrer votre serre.

Vous avez toujours la faculté de vous informer auprès de nous du prix exact du transport à l’aide de l’adresse de livraison.